AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQCalendrier

Partagez | 
 

 Background

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thomas Dole
Admin


Messages : 76
Date d'inscription : 05/04/2016
Age : 26

MessageSujet: Background   Jeu 4 Mai - 1:14

Situation de l’univers :

85 ans ont passé depuis la Déchirure. Le monde est maintenant fragmenté et anéanti. Avec près d’un siècle de différence, les souvenirs de l’Ancien Monde sont devenus fugaces, simplement transmis par les générations les unes à la suite des autres. Les langues ont légèrement changé, même si les vieux souvenirs religieux d’avant ont perduré. La technologie est résolument moins avancée : Les épées et les armures de maille ont remplacé les gilets pare-balle et les voitures qui étaient encore utilisées dans les conflits précédents.

Les Factions

http://www.zupimages.net/up/17/18/jq1d.png
Le monde actuellement.

Le monde est à présent divisé en deux grands continents : Le Nord et le Sud. Ces deux territoires ont à peu près leur propre langue, et leurs propres relations.
Le nord est théoriquement sous le contrôle du « Saint-Empire », qui dispose du pouvoir spirituel, et de l’Augure, chef de l’Église du culte de Sammael-Venator. C’est un monde extrêmement féodalisé, hiérarchisé, où la puissante Inquisition traque les psychonautes pour les brûler sur le bûcher. La langue est le latin, que les Traqueurs parlent couramment.
Le sud est théoriquement sous le contrôle spirituel du « Calife », chef du culte d’el-Yaqiza, mais est en réalité divisé entre des chahs, des émirs et des sultans qui tiennent leurs propres principautés. Les psychonautes sont capturés par les Vigiles ou des confréries pour devenir des imams, des astrologues, des combattants qui vivent à la cour de princes. Leur langue est l’arabe, que les Vigiles parlent couramment.
Au milieu, entre les deux, se tiennent des îles et des territoires fortement disputés, entraînant des guerres, des tensions, des djihads et des croisades.

Le Morne Océan, à l’ouest, représente une franche limite ; Si on peut clairement y aller pêcher, personne n’est jamais parvenu à le traverser, ou du moins à s’y aventurer et à en retourner.
L’est n’est pas une meilleure frontière ; Si de nombreux colons partent faire le voyage dans les steppes et les vallons, l’endroit est rempli de monstres sauvages et de barbares arriérés. Le seul intérêt d’y aller est pour alimenter le commerce de la fourrure et de matières premières rares qui y sont en abondance, et notamment l’orichalque, une pierre aux propriétés psioniques très importantes.

Malgré les tensions entre le Califat et l’Empire, le Nord et le Sud de la mer Âcre échangent ensemble, commercent et se rencontrent. Néanmoins, récemment, il semblerait qu’une nouvelle Croisade soit sur le point d’avoir lieu.

Les Principautés du Nord :

- Le titre de « Saint-Empereur » est électif, et si l’Empereur dispose effectivement de grands pouvoirs, il n’a en réalité qu’une autorité toute relative. Il est élu grâce à la corruption, et doit composer avec des feudataires qui sont compliquées et quasi-indépendantes.

Le Royaume de Francia est la plus riche et la plus puissante de ces principautés. Le Roi des françois, qui règne depuis sa ville de Parasite (Ancien Paris) dirige tout le territoire situé au nord de la chaîne des Alpyrénées, y compris l’île de Petite Briton, et déborde également sur la péninsule du Latium. Le Royaume de Francia repose sa puissante grâce à ses plaines protégées idéalement par la mer et par les montagnes : Cela fait bien longtemps que les bêtes sauvages y ont été exterminées et que des seigneurs ont installé des châteaux pour protéger leurs manants. En Francia, rares sont les gens à mourir de la faim, ou même de la maladie, car la médecine y est évoluée grâce à de puissantes universités. Le décor de Francia est paradisiaque, car il y a partout des châteaux magnifiques dignes d’un conte de fée, et de preux chevaliers armés de plate qui chevauchent de fiers destriers, qui vont courtiser de très belles dames.
La Francia est également l’un des rares royaumes véritablement uni de l’Empire ; Si les feudataires ont de grands pouvoir, et si le duc d'Occitanie se permet souvent de désobéir, tout le monde reconnaît l’autorité du Roi qui hérite du titre de père en fils.
Mais ce décor reluisant ne doit pas faire oublier une dure et horrible réalité : La très grande majorité des sujets du Roi sont des serfs, des paysans attachés à une terre et qui n’ont absolument aucun droit. Les serfs doivent remettre les trois quarts de leurs récoltes au clergé et au seigneur local, n’ont pas le droit d’exploiter du bois ou de chasser du gibier sans autorisation, n’ont pas le droit de garder des pièces ou des bijoux en or, et doivent prévenir lorsqu’ils se marient ; Les serfs ont en réalité autant de droits que des animaux, et le seigneur local peut en disposer comme bon il souhaite, les réduisant à la corvée, les enrôlant de force dans ses armées pour mener des guerres privées... L’usage du droit de cuissage n’est pas que répandu ; Il est vu comme un devoir normal et attendu.
Les chevaliers françois sont forts, valeureux, et sont naturellement d’excellentes recrues pour des ordres militaires. De nombreux ordres chevaleresques ont été fondés, et dépendent généralement de l’Église ; Ainsi, « l’Ordre du Sacre » ou « l’Ordre du Saint-Cippe » défendent des royaumes et des châteaux de croisés dans le Sud.
Mais les chevaliers françois rêvent surtout de rejoindre le puissant Ordre des Traqueurs. Lorsqu’ils deviennent des Traqueurs, les nobles françois sont généralement considérés comme puissants et d’importants éléments... Mais malheureusement extrêmement hautain, surtout lorsque leurs collègues ne parlent pas leur langue vernaculaire (Le françois) ou proviennent de la roture.

L’Ouromagnie n’est pas une véritable principauté, mais une réalité. Les territoires ouromands commencent à s’étendre et s’étaler bien à l’est des Alpyrénées, et bien au nord du massif des Carpantes qui s’ouvrent sur l’Archipel. Il n’existe en réalité plus de « Roi des Ouromands », dignité purement honorifique qui est attribuée à l’Empereur par tradition.
L’Ouromagnie est en réalité constituée de plusieurs dizaines de princes territoriaux aux titres nombreux et variés pour satisfaire leur ego (Archiduc, marquis, landgrave, vicomte, edler...). L’Ouromagnie est un territoire pauvre, désolé, dépecé en villages où s’entasse des manants pauvres et rendus frileux par le froid. Les montagnes et les forêts sont encore habitées de monstres, et le nord continental de païens, donnant lieu à des contes et des légendes en tout genre. Il n’y a aucune grande ville en Ouromagnie, mais il y a de nombreuses citadelles extrêmement bien défendues.
L’Ouromagnie est surtout connue pour ses très puissants mercenaires, les « Lansquenets », des troupes de jeunes roturiers aguerris qui se constituent en des compagnies connues pour leur violence, surtout lorsqu’ils commettent des pillages.
L’Ordre des Traqueurs aime recruter en Ouromagnie : Ils ne manquent en effet jamais de gens robustes pour leur fournir des soldats capables de défendre et d’entretenir leurs commanderies.

Le Roi de Drennmark est un seigneur nordique qui ne s’est que récemment converti au culte de l’Église ; Il dirige l’île au nord et quelques terres continentales, qui sont encore pour la plus part minées par l’insoumission. Le Royaume est connu pour son froid et sa pauvreté, mais paradoxalement, également pour être l’un des rares endroits où il fait bon vivre. En effet, le Drennmark est constitué en clans belliqueux et où les Jarls se constituent des Housecarls de guerriers puissants, mais au sein même du clan, la solidarité prime. Les fermiers et les pêcheurs sont traités avec autant de respect que les guerriers, les forgerons, ou les lettrés. Le Drennmark est surtout connu pour ses puissants navires, les meilleurs du monde.
L’Ordre des Traqueurs n’a que peu de commanderies chez les nordiques, mais ils commencent effectivement à s’installer, aimés de la populace pour leur lutte acharnée face aux démons... Mais beaucoup moins pour la façon dont ils traquent les psychonautes, car de nombreux psychonautes sont également des chamanes de clans.

Le Royaume d’Hyspanie est à la frontière directe avec le sud. Les Hypaniques sont en guerre quasi-perpétuelle avec leurs voisins, et leur histoire est clairement marquée par des périodes d’alliance qui alternent avec de puissantes et violentes guerres religieuses face à leurs voisins. Le résultat est une région pauvre, aride, désolée, et constituée de plusieurs châteaux indépendants.

Le Latium désigne la longue bande qui s’étale le long de la mer Âcre. Il s’agit d’une principauté insoumise, constituée surtout de Républiques indépendantes qui se sont formées autour de villes portuaires. Le Latium est sans aucun doute la région la plus riche et la plus évoluée du nouveau monde après la déchirure : Les villes portuaires resplendissant de richesse et de modernité, au niveau artistique ou scientifique. C’est aussi dans le Latium que se situe la ville d’Aube, saint-siège de l’Église. Les Républiques sont dirigées par de puissants marchands patriciens qui luttent pour le pouvoir, et être ainsi élus doges ou podestats. Le plus important des personnages politiques de ce Latium est le podestat Leonide Ducatore, qui dirige la République Alcyonienne de Venise.

Les Balkhans composent une région au-delà du massif des Carpates, constituée principalement d'archipel et de principautés extrêmement mal définies et délimitées. La région est encore très sauvage, avec un très fort combat d'ethnies et de cultures différentes. C'est un endroit encore rempli de païens, de monstres sauvages, qui commence à peine à découvrir l'écriture. De puissants barons installent leur puissance grâce à leurs castels, comme sur le reste du continent, mais c'est surtout une terre où les Traqueurs règnent en maîtres.
Les Balkhans sont d'autant plus désunis que la grande partie du sud de la péninsule et des îles de l'Archipel sont soumises au règne du Chah de Tripoli, qui vit au-delà de la Mer Âcre. De plus, une des îles de l'Archipel appartient à l'ordre des Chroniqueurs, et même les poissons n'osent pas s'en approcher de trop près.

La Levantine est une région qui marque l'extrême ouest du monde de l'Église. Elle est aride, proche de la mer, et surtout marquée par le puissant Royaume d'Outremer. Sur cette région, la domination de l'Église est franchement moins marquée ; La noblesse est surtout françoise, composée de croisés qui s'estiment supérieurs et enfants de Sammael, mais la majorité des sujets du Royaume sont des gens aux cultures diverses, ouvertes, qui n'hésitent pas à partager, commercer et échanger avec leurs voisins du sud.

Le Krak des Traqueurs est le fort le plus puissant du monde. Une forteresse imprenable, cette commanderie est défendue par des Traqueurs, mais également par des mercenaires Lansquenets qui sont payés grâce aux grandes richesses de dons que touche l’Ordre. Le Krak entraîne de jeunes enfants et les soumettent à des rituels d’une difficulté tyrannique. Une fois qu’ils ont survécu aux rites, ils deviennent écuyers et doivent suivre un chevalier plus expérimenté ; Les Traqueurs sont en théorie constamment soumis à leur hiérarchie, mais certains peuvent être « prêtés » à un Roi ou à un Duc pour leur expertise, en échange d’une grande quantité d’argent.

Les principautés du sud

- Le titre de « calife » est accordé à un descendant de Yaqiza, le Vigile qui a unit tout le continent au sud de la mer Âcre. Seul un psychonaute peut prendre ce titre qui permet de contrôler le clergé mais également les nombreuses terres tenues en propre par le Califat.

Le Califat de Bagdad est la région qui comprend une grande partie de la Levantine contrôlée par les imams. La majorité des terres du Calife ne sont que des châteaux destinés à défendre la frontière avec le Royaume d’Outremer, et la majorité du territoire est aride, rempli de vers des sables, traversé uniquement par des bédouins et leurs chameaux. Mais la ville de Bagdad est sans hésiter la ville la plus riche, la plus peuplée et la plus puissante du monde connue, bien supérieure à l’Aube ou à Parasite. Bagdad est défendue par des murs de citadelle infranchissables, mais à l’intérieur règne l’or et la puissance. Toutes les rues sont pavées, la nombreuse populace est abreuvée par des gisements sous-terrains d’eau qui sont exploités, et les palais et manoirs de la noblesse locale sont couverts de tapisseries et de dorures. Les Chroniqueurs y ont établi un bureau, dans lequel ils travaillent en coopération avec l’Université locale sur des ouvrages qui dateraient d’avant l’Apocalypse, celle qui a eut lieu avant même la Déchirure.

Le Sultanat des Lions désigne la région qui compose le territoire au-delà du Lac Noir. La plupart est faite également de désert, même si quelques villes ont été construites là où le temps est plus clément. Cette région n’a aucune particularité : Elle est divisée en plusieurs taïfas, des constructions administratives indépendantes. La vie ici est ennuyeuse, fatigante, marquée par un travail dur et éreintant, et des lois très brutes. En revanche, un lion est véritablement particulier : Les Pyramides. L’endroit où Sainte-Carmen a tué l’Éclaireur est sous le contrôle des Vigiles, qui refusent à toute personne le droit de passage à l’intérieur du complexe. Seuls des chroniqueurs y sont déjà entrés, pour on ne sait quelle expérience.
De toutes les taïfas du Sultanat, un seul n’a pas trouvé de preneurs : Le taïfa de Saqar. La ville de Saqar, si elle semble assez belle et riche, est un endroit craint et rempli de superstitions. Recevoir le titre de chef du Saqar est généralement vécu comme une atroce punition, d’autant plus que tous ceux qui ont eut cet « honneur » sont morts dans des circonstances étranges.
L’Augure de l’Église souhaiterait commencer une Croisade pour libérer Saqar et reprendre les Pyramides, deux lieux saints du Codex qui montre Carmen et ses compagnons comme des Saints.

L’Afrika désigne tout le territoire désertique et les montagnes au sud du continent. Le sultan d’Afrika contrôle ainsi un territoire extrêmement vaste, mais le plus pauvre de tous : Il n’y a rien en Afrika. Les tribus nomades sont encore en grande majorité insoumises. Il y a certes quelques villes qui s’en sortent et qui parviennent difficilement à commercer entre elles, il y a certes quelques régions fertiles bien défendues, mais l’Afrika n’est pas encore un endroit très hiérarchisé.
À cause de ça, l’Afrika jouit d’une réputation exécrable dans le reste du monde. Les rares endroits habités sont remplis de prostituées, de tripots, de barres immondes remplies de pierreuses à la peau noire. La pire décadence peut se vivre en Afrika, et des gens du monde entier s’y rendent pour assouvir leurs pulsions loin de chez eux où on les jugera.
Étrangement, c’est en Afrika, et avec la complicité du Sultan, que vit le plus grand chapitre de Chroniqueurs. Peut-être justement parce qu’ils y sont complètement à l’abri des gouvernements étrangers...

L’émir de la Verge contrôle une grande péninsule indépendante à l’ouest de l’Afrika. Cette région est surnommée ainsi dans le Nord parce qu’elle ressemble légèrement à un pénis masculin. Au-delà de ça, la Verge est un endroit paradisiaque et étonnamment fertile ; Les températures y sont parfaites et les Vigiles y ont exterminé toutes les bêtes sauvages. Les gens qui y vivent sont nombreux, et ils produisent assez de nourriture pour assouvir les besoins de presque tout le continent sud, que ce soit en poissons, en fruits, en bétail ou en céréales.

Le sultan d’Andalus et son vassal l’émir d’Alhambra contrôlent l’ouest du continent. Autrefois, l’Andalus ne comprenait qu’une petite région montagnarde et assez tempérée, mais étriquée, soumise en grande partie aux nombreux royaumes indépendants d’Hyspanie. Mais un grand guerrier du nom d’al-Thaealab a réussi au terme d’une longue campagne à conquérir l’île et les territoires du sud de l’Hypsanie. Il a ainsi donné à son fils le contrôle de l’émirat d’Alhambra, tandis qu’il vit lui-même, à l’âge de 81 ans, dans sa ville d’origine.

Le Chah de Tripoli est le seigneur le plus puissant du continent, plus puissant même que le Calife. Mais cette puissance a toujours été fortement contestée, le plaçant dans une position foutrement inconfortable ; Les trois Sultans qui entourent son pays cherchent constamment à l’attaquer, tandis que les Croisés ont reprit la Sicile qu’il contrôlait, même s’ils ne sont pas parvenus à prendre possession de toutes les îles Balkhaniques qu’il dirige encore. Cette position a obligé le chah à utiliser des moyens controversés pour maintenir l’intégrité de son pays.
Ainsi, le Chah de Tripoli est le plus grand allié des Vigiles qu’il laisse libres d’agir sur son territoire : Tous les enfants psychonautes nés à Tripoli leur reviennent. Mais il agit également dans le nord, puisqu’il est allié de nombreux barbaresques, des seigneurs-pirates qui conduisent des raids sur les Balkhans et le Latium. L’armée personnelle du Chah est composée de Janissaires, des enfants des Balkhans qui sont capturés et ramenés à Tripoli ou dans les villes d’autres émirs vassaux pour être entraînés à devenir des soldats complètement fidèles.
Le Chah de Tripoli a fait suffisamment parler de lui pour que le podestat Leonide Ducatore et le duc Guilhem d’Occitanie unissent leurs forces pour commencer une campagne destinée à raser les ports et les îlots clients du Chah.

La Mosquée des Vigiles est construite sur des montagnes escarpées et éloignées, exactement comme le Krak des Traqueurs. Mais là où les Traqueurs cherchent à exterminer les psychonautes, les vigiles cherchent plutôt à les éduquer et leur apprendre à utiliser leurs pouvoirs ; Les nouveaux qui sont ainsi éduqués sont généralement intégrés à l’ordre pour servir de nouveaux combattants, mais certains quittent l’organisation, rachetés par les émirs ou les sultans pour servir d’assistants personnels pour leurs conquêtes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiem-rpg.forumactif.org
 
Background
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [BACKGROUND] Karak Azgal
» "Background"
» Un Background qui bouge !
» Background des Villages
» Background de Hulin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Requiem :: Dilacerant :: Chronologie et Background-
Sauter vers: